Que Faut-Il Savoir Pour Un Investissement Dans L’Immobilier Ancien ?

Publié le 28/05/2021

Tous les ans, plus de 400 000 logements sont construits en France. D’après les experts, il en faudrait 100 000 de plus par an pour pouvoir satisfaire la demande. Il s’avère que 23% des logements construits cette années sont eux vendus aux offices HLM et aux institutions, puis vous avez 77% des biens vendus en direct sur le marché de l’immobilier neuf. Les achats de logements neufs sont destinés à des investissements locatifs, afin que les acheteurs puissent bénéficier aux avantages discaux en vigueur, comme le dispositif de la LOI PINEL. L’immobilier ancien est un logement qui a déjà été habité, et qui a déjà été vendu au moins une fois ou qui a été achevé il y a plus de 5 ans.

 

 

1/ L’Achat :

 

Si vous signez un compromis de vente, vous devrez versez alors 5% à 10% du montant total de la transaction. Vous aurez la possibilité de le faire directement entre particuliers (PAP), mais ceci s’effectuera principalement chez un notaire. Suite à cette signature, vous disposez donc d’un délai de rétractation de 10 jours. La signature de l’acte définitif sera faite dans un délai de 3 mois en générale, cela peut prendre un peu plus de temps.

 

 2/ Bien « coup de cœur » :

 

Il faut savoir que l’immobilier ancien plaît souvent aux acquéreurs, les transactions se font généralement sur des biens « Coup de Cœur », car les biens possède beaucoup de cachet. On peut notamment y trouver des moulures au plafond, du vieux parquet et aussi de belles cheminées anciennes. Vous pouvez aussi avec l’immobilier ancien avoir plus de marges de manœuvre, comme notamment en termes d’emplacement.

 

3/ Le prix :

 

Dans certains quartiers plus particulièrement prisés, l’immobilier ancien est moins cher que l’immobilier neuf. Ce qui vous permet de pouvoir réaliser de belles affaires avec l’immobilier dit ancien. Vous pouvez vous permettre d’envisager d’allez vers des biens avec de lourdes rénovations à effectuer, ce qui engagera un prix plus faible et les travaux peuvent vous permettent de fortement augmenter la valeur du bien une fois celui-ci rénover.

 

4/ Travaux à prévoir :

 

Bien souvent les logements anciens ne sont pas agencés et optimisés, il faut même souvent y effectuer des travaux avant de s’y installer comme par exemple :

  • Agrandir une pièce,
  • Remettre à neuf,
  • Changer les équipements,
  • Peinture et décoration …

Le budgets travaux est à prendre en compte au même titre que le logement, il faut savoir que l’intervention d’un professionnel sera parfois nécessaire pour réaliser des devis lors des premières visites et vous pourrez ainsi affiner les estimations et parfois obtenir une baisse de prix avant d’acquérir le bien.

 

5/ Les frais d’acquisition :

 

Les logements anciens sont généralement vendus sous le régime des droits de mutation*. Les frais à payer à la vente s’élèvent à environ à 5,80 % du prix du bien, a cela s’ajoutent la rémunération du au notaire ainsi que les taxes. Le total des frais peut donc atteindre 8% du prix du logement.

(*Les droits de mutation à titre onéreux peuvent être définis comme un impôt auquel sont soumises les ventes de biens immobiliers. Ils sont dus par l'acquéreur qui achète le bien immobilier, au moment de la signature de l'acte authentique de vente et du paiement intégral du prix de vente chez le notaire.)

 

Enfin on remarque que dans la grande majorité les acquéreurs qui réalisent cet investissement en font un investissement locatif et non leur résidence principale.

 

 

Century 21 Martinot Immobilier

1 rue de la Cordonnerie

77160 PROVINS

 

Site agence : https://bit.ly/3bRt74b

Site Facebook : https://bit.ly/3voW1Ra 

 

Parlons de Vous, Parlons Biens !

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous